Peter et Papi la fierté made in Guinée de l’université de Dnipropetrovsk

De la droite vers la gauche: Mamady Keita, Peter et Papi juste après l’entrevue.
Photo prise par Yazora Béavogui

Le 15 novembre dernier alors que tous les étudiants de l’université nationale des mines de Dnipropetrovsk en Ukraine se trouvent dans la salle de concert de l’établissement d’enseignement supérieur pour assister au désormais très populaire concours entre les différentes facultés de l’université,un jeune d’origine africaine la vingtaine,taille moyenne ,casquette avec l’emblème des Chicago bulls, jeans bleu, tee shirt blanc et pour finir paire de Supra noire blanche; l’élégance en personne, se présente devant la foule qui exulte dès que les premières paroles de sa chanson spécialement composée pour la circonstance et sa musique commence à se faire entendre.Une première pour un africain dans cette prestigieuse université fondée depuis 1889 à Dnipropetrovsk une ville située au sud de l’Ukraine sur les bords du grand fleuve Dniepr.Quelques minutes plus tard il est rejoint sur scène par un autre jeune d’origine africaine,ce dernier tout aussi élégant,émerveille avec des pas de danses qui nous rappele de grands noms comme Michael jackson,Usher et j’en passe.Là aussi une première depuis le début de ce concert.Mais qui sont ces jeunes élégants qui impressionnent par leur talent, mettant un peu plus d’ambiance dans cette salle,mais aussi séduisant autant l’auditoire que le jury au point d’amasser en plus du trophée collectif celui du meilleur rappeur de l’universite des mines de  Dnipropetrovsk ? D’où viennent t-ils ? Comment sont-ils arrivés ? Comment envisage t- ils leur avenir ?

Il est désormais de tradition que chaque année,s’organise à l’université nationale des mines de Dnipropetrovsk un concours entre les différentes facultés de ce grand établissement d’enseignement supérieur. Au fil des années,la faculté des mines à consolider sa suprématie sur les autres facultés. Comme d’habitude,cette année aussi la faculté des mines s’est largement imposée en remportant les trophées de meilleure prestation scénique,de meilleur rappeur, de meilleur décoration. Certes c’est  un travail collectif qui aboutit à un tel résultat,cependant deux artistes d’origine guinéenne ont marqué les esprits et se sont distingués parmi les principaux artisans de la victoire de la faculté des mines.

Tout d’abord Peter Beavogui 20 ans.Originaire de Berebezou en Guinee forestière a séduit le jury et a remporté le trophée du meilleur rappeur 2012 de l’université avec sa chanson en russe « davai dassvidaniya » littéralement traduit en francais « Allons aurevoir ». Après avoir décroché avec honneur son baccalauréat il arrive en Ukraine comme boursier de son Etat par la ville d’Odessa en septembre 2011. Sur place il le suffit un peu plus de 8 mois pour décrocher son certificat en langue russe à l université polytechnique d’Odessa.Et il poursuit actuellement son cursus à l’université nationale des mines de Dnipropetrovsk.Quand on lui demande à quoi ressemble sa nouvelle vie ici en Ukraine voici ce qu’il répond « les cours se passent bien.Nous avons réussit à bien nous intégrer car s’était pas facile au début avec la langue.Il rassure que tout vas pour le mieux ».

Le second s’appele Karamoko Baba Donzo allias Papi pour les intimes.Agé de 20 ans il est originaire de Beyla une ville de province bien qu’il soit née à Conakry la capitale guinéene où il a éffectué son cursus.Ce jeune s’est particulièrement distingué dans la catégorie dance et il a enjaillé la salle surchauffée et impressionée par son talent qui rapelle le grand Michael Jackson. Depuis son arrivée en Ukraine après le baccalauréat ,il a eu a peu près le même  parcours que Peter Beavogui.

Les deux jeunes étudiants me confient « qu’ils aiment la musique,et la danse depuis qu’ils étaient au pays ».Ils sont tous animés par le grand désir de servir leur Guinée natale après les études,Cette Guinee qui leur manque dans leur quotidien et à laquelle ils pensent tous les jours.D’ailleurs Peter m’explique en patriote que son plus grand rêve « est de servir son pays ».Quand à Papi, il souhaite en plus honorer et rendre heureuse sa famille.

Vos  réactions seront les bienvenues dans la partie commentaire juste en dessous.

A bientôt j’espère chers lecteurs et lectrices.

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *