Fête de Noël aux couleurs ukrainiennes et russes

Joyeux Noël à tous les fidèles chrétiens
Joyeux Noël à tous les fidèles chrétiens

Comme un peu partout dans le monde, les fêtes de fin d’année sont sur toutes les lèvres en Ukraine et en Russie. Dans ces deux pays à majorité orthodoxe ,on continue à se baser sur le calendrier Julien. Pour la petite histoire en 1852, les Russes ont refusé la réforme voulue par le pape Grégoire XIII concernant le nouveau calendrier encore appelé  grégorien adopté par tous les pays catholiques en Occident et aussi par les états protestants. Cela conduit à ce que Noël est fêté en Russie, en Ukraine et dans bien d’autres pays d’Europe de l’est dans la nuit du 6 au 7 janvier et non le 25 décembre.

A quelques jours de la fête on se rend facilement compte qu’elle sera grandiose. L’ambiance est vraiment festive les villes commencent à s’orner des affiches à l’effigie du Père Noël appelé ici Ded Moroz, il n’est pas non plus rare de voir les affiches à l’effigie de certaines grandes personnalités souhaitant bonne fête de Noël dans les coins de rues. Et pour finir sur certaines places publiques que j’ai visité se trouvent déjà un gigantesque sapin décoré. Toutefois, dans les maisons,  c’est une branche d’arbre qui fera office de sapin me confie mon guide Tatiana une camarade de classe : « les Russes et les Ukrainiens ont tendance à dresser un sapin et le décorent ».

Tatiana m’explique que le réveillon commence par l’office religieux au cours de laquelle des groupes d’enfants et d’adultes chantent des chansons à la gloire de Jésus Christ. Cependant, poursuit-elle « le grand festin ne commence qu’après l’apparition de la première étoile, en référence à l’étoile de Bethléem et des Rois Mages ».

Concernant les repas Valentina Ivanovna, professeur de langue et de culture ukrainienne, explique que lors de cette grandiose fête de Noël, « on sert des plat comme la koutia : un mélange de blé et de fruit (obligatoirement. Les autres plats sont au choix). Ce sont par exemple le porcelet farci, du saucisson maison, du bœuf braisé, les pirogui, des pains d’épices,  des biscuits au miel et au pavot… concernant les boissons elles sont diverses parmi lesquelles figurent en bonne place la vodka,le thé… », conclut madame Ivanovna qui m’a invité chez elle le soir de Noël. Une nouvelle plutôt réjouissante…

Les fêtes de Noël prennent fin ici le 19 janvier par une sorte de baptême d’eau.

En attendant permettez moi de souhaiter un joyeux Noël à tous les fidèles chrétiens et particulièrement à mes chers amis Mondoblogueurs et nos encadreurs, aux lecteurs et lectrices à Valentina Ivanovna ma dame de russe, à ma camarade de classe Tatiana Zagarovdina et à mon colloque Peter Béavogui.

A bientôt j’espère !

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *