Guinée: Ce qu’on pense du nouveau parlement

Le Palais du Peuple siège de l’Assemblée nationale Guinéenne Wikimédia Commons
Le Palais du Peuple siège de l’Assemblée nationale Guinéenne Wikimédia Commons

Le 13 janvier 2014 fait désormais partie des dates mémorables de l’histoire de la Guinée. En éffet c’est en ce jour que le pays a définitivement refermé la page de la transition démocratique qui était en cours depuis le putsch militaire de décembre 2008 survenu après la mort de l’ancien Président Lansana Conté.

Une transition longue et coûteuse qui se termine enfin par la passation de service entre le conseil national de la transition (C.N.T) et la nouvelle Assemblée nationale issue des législatives du 28 septembre dernier.

Un peu partout en Guinée, on espère que cette nouvelle institution contribuera de façon positive à l’apport de solution aux problèmes fondamentaux auquels sont confrontés les guinéens.

A l’instart de leurs compatriotes vivant au pays, les guinéens de l’étranger n’hésitent pas à donner leur point de vue sur cette actualité. Ils ont eux aussi leurs attentes, leurs craintes et réserves mais aussi leurs espoirs…

Moussa Kéita étudiant en Mines à Dnipropetrovsk dans le centre de l’Ukraine se réjouit de la transparence dans laquelle le nouveau président de l’Assemblée nationale Claude Kori Koundiano a été élu et installé dans ses fonctions; une cérémonie retransmise en direct à la télévison nationale. Le jeune étudiant espère aussi que désormais le débat politique ne sera plus dans la rue mais à l’hémicycle .

« Je préfère quand à moi être sceptique dans la mesure où nous connaissons la plupart des partis politiques qui siègent à l’Assemblée nationale. Ce sont les mêmes personnes qui se passent la main à tour de rôle depuis près de 50 ans. Je sais que ce sont tous de grands intellectuels capable de nous aider à developper le pays mais le veulent t-ils réellement ? Préfèrent t-ils l’intérêt communs à leurs propres avantages… »  s’interroge Mamadouba Camara étudiant à Kharkov la deuxième plus grande ville d’Ukraine qui poursuit « Depuis 50 ans les réponses à toutes ces questions ne sont pas vraiment celles que le peuple souhaite entendre. Donc il faut une réelle prise de conscience de la part de tous ces leaders politiques pour que la Guinée change enfin de visage » conclut le jeune étudiant.

« Nous avons l’habitude d’applaudir les hommes parce qu’ils sont originaire de notre région, de notre village et que sais je encore …je crois que le temps est venu pour nous de juger à présent les hommes, nos dirrigeants, nos nouveaux deputés par les actes qu’ils poseront aucours de leur mandat », renchérit pour sa part Souleymane Bah. Ce jeune étudiant espère que le nouveau parlement se penchera sur les questions fondamentales du réhaussement de la bourse d’entretien car depuis près de 50 ans elle n’a jamais été réhausser.

Beaucoup d’espoirs, beaucoup d’attentes autour de ce nouveau parlement, il ne reste plus qu’à espérer qu’ils seront à la hauteur de l’immensité de la tâche à accomplir.

Que pensez vous du nouveau parlement guinéen? Quels sont vos attentes, vos espoirs mais aussi vos craintes s’ils existent ?

Vos réactions et commentaires seront les bienvenus dans la rubrique des commentaires.

A bientôt j’espère chers lecteurs et lectrices.

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

2 thoughts on “Guinée: Ce qu’on pense du nouveau parlement

  1. Je suis très content en tant que guinéen de la mise en place de la nouvelle assemblée nationale et de l’élection du président du nouveau parlement, mais on doit pas prendre ça comme l’arrivée d’un messi parceque chez nous on a l’habitude de croire ainsi; c’est une personne ordinaire comme nous. Donc nous devons lui soutenir dans l’esprit patriotique. Bonne chance à la Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *