Les poissons toxiques du fleuve Dnipro ?

Crédit photo : Phillipe Dacruz

Le Dnipro est le plus grand fleuve d’Ukraine et l’un des plus grands d’Europe de l’est avec ses 2290 km de long. La plupart des Ukrainiens ont un réel penchant pour ce fleuve qui fait partie intégrante de leur identité.

En plus de l’activité touristique, et du transport qu’elle facilite, la pêche est l’autre grande attraction du fleuve.

Cependant depuis la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, les éco-activistes n’arrêtent plus de tirer la sonnette d’alarme quand au fait que l’eau du fleuve serait polluée. En raison de la grave pollution de l’eau dans le Dnipro, les poissons peuvent devenir dangereux pour la santé humaine.

Récemment dans la ville de Dnipro, près de la côte des échantillons d’eau ont été prélevés pour analyse. Maksim Soroca un éco-activiste révèle dans les colonnes du « Dniepr news » une publication locale qu’il s’est avéré que la quantité de produits pétroliers dans la rivière dépasse la norme de 22 fois. Cependant, le jeune éco-activiste s-est refusé à généraliser le problème. Pour lui c’est une pollution locale. Pour généraliser

« on a besoin de plus d’analyses dans d’autres endroits » conclu t-il.

Dans d’autres endroits, des signes de pollutions ont été révélées. Comme par exemple à Kiev la capitale une des villes que traverse le fleuve des internautes ont photographié de grandes couches vertes anormales signe de la pollution ou simplement des algues ? l’environnementaliste Alexei Vasilyuk a sa petite idée sur la question. Pour lui on ne peut pas appelez cela un problème environnemental.

“La prolifération d’algues et le manque de mouvement de l’eau sont à la base. L’eau est plutôt polluée et assez debout. Cependant on ne peut pas qualifier ce phénomène de problème environnemental. Quoique cela soit anormal ». a déclaré Vasilyuk.

Le phénomène de pollution sur l’eau a des conséquences sur la qualité des produits de pêche. En plus des pesticides, certains poissons de la riviere contiennent des micro-organismes nocifs. Les scientifiques qui ont étudié l’état écologique du Dnipro, ont trouvé 15 variétés de parasites, la plupart d’entre eux dangereux pour la santé humaine.

Crédit photo : Phillipe Dacruz

Dans des magasins et les supermarchés il n’est pas rare de remarquer de grandes taches sur les poissons. « Pêcher dans des eaux sales ne fait pas peur aux pêcheurs locaux » confie un spécialiste qui poursuit « Nous avons personnellement rencontré un pêcheur au lac Kurin, où selon les habitants, il existe plusieurs affluents d’eaux usées ».

Selon Tamara Melnik médecin, en plus des microéléments utiles pour la santé, les poissons du Dnipro peuvent contenir des parasites dangereux pour la santé qui provoquent des maladies comme l’appendicite ou même la péritonite une infection assez grave qui peut déboucher sur la mort si elle n’est pas traitée.

Il faudra plusieurs années si les autorités s’y mettent pour assenir le fleuve. En attendant le mieux serait de limiter sa consommation de poissons.

Par Phillipe Dacruz et Mamady Keita

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *