Les Etats-Unis ou la victoire de la démocratie

Le président des Etats-Unis Barack Obama
REUTERS/Larry Downing

Dans la soirée du mardi 6 novembre, Barack Hussein Obama le président sortant des Etats-Unis et candidat à sa propre succcession a remporté le scrutin historique du 6 novembre face à son principal challenger le candidat du parti républicain ancien gouverneur du Massachussets Mitt Romney.

Tout au long de ce scrutin, le vainqeur Barrack Obama, son challenger Mitt Romney, et le peuple américain en général ont donné une véritable leçon de démocratie qui devrait être apprise et assimilée par les classes politiques des « démocraties bananières » qui vieillissent de part et d’autre du globe. Cette leçon de démocratie mérite vraiment d’être assimilée dans ces pays où les classes politiques ne se résignent jamais après le verdict des urnes. Privilegeant les intérets partisans à ceux de la nation. Et bien dans ces pays les pouvoirs en quête de réellection envoient  les services de sécurité et les « bataillons spéciaux »  imposer par la force leur volonté au peuple. Quand aux opposants, ils mettent dans la rue leurs partisants au prix des vies de ces derniers, mais aussi au détriment de la stabilité du pays. Dans bien nombre de ces pays, les élections se terminent malheureusement souvent dans le « sang des innocents ».

Et bien à toutes ces démocraties bananières où les chefs ne veulent jamais entendre le mot alternance, où les opposants n’hésitent pas à amener leur partisants à l’abattoir; les Etats Unis viennent de donner une vraie leçon.

Après l’annonce de la victoire du président sortant le candidat malheureux Mitt Romney du parti républicain est monté au créneau pour reconnaitre sa défaite et souhaiter bonne chance au « champion » Barack Obama pour son second mandat « Je viens d’appeler le président Obama pour le féliciter pour sa victoire. Ses supporters, sa campagne méritent mes félicitations. Le pays, comme vous le savez, est à un tournant majeur. Et dans une période comme celle-ci, nous ne pouvons pas nous permettre des clivages partisans.C’est un moment de défis pour les Etats-Unis et je prie pour que le président remporte le succès pour guider notre nation. » a entre autre déclaré Romney avant de conclure ému « Je crois en l’Amérique « . Peu après ce discours à la hauteur de la soirée historique, le président vainqueur s’est adressé lui aussi à ses partisants et au peuple américain depuis son QG  de chicago dans une ambiance festive et joyeuse. Barack Obama a entre autre félicité son adversaire et lui a tendu une main  » je viens de parler au gouverneur Romney. Je l’ai félicité, ainsi que Paul Ryan, pour la campagne qu’ils ont menée. Au cours des semaines qui viennent, j’espère pouvoir m’asseoir de nouveau avec le gouverneur pour discuter de ce que nous pourrons réaliser ensemble pour faire avancer notre pays » a declaré le president réellu.

Et oui ce 6 novembre était une journée émouvante aux Etats-Unis. Et si seulement les élections pouvaient se passer dans nos états aussi comme ces présidentielles au pays de l’oncle Sam. Des élections transparentes,crédibles,et sans violences aucours desquelles tous les acteurs joueraient pleinement leur rôle dans l’intérêt supérieur des nations. Merci à l’Amérique pour la leçon.

A bientôt chers lecteurs et lectrices  !

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

13 thoughts on “Les Etats-Unis ou la victoire de la démocratie

  1. Je ne pense pas que les américains aient donné une leçon de démocratie, au contraire, la faiblesse du candidat républicain montre une crise profonde de la démocratie américaine avec un système bipolaire dans lequel l’un des partis n’offre aucune alternative sérieuse…
    pour plus en savoir sur mon point de vu , je recommande ces deux articles
    http://peacefulworld.mondoblog.org/2012/09/22/lamerique-ne-donnera-plus-de-lecons/

    http://peacefulworld-peacefulworld.blogspot.com.br/2012/08/obama-romney-et-les-usa.html

    1. Salut cher ami.
      C’est avec plaisir que je lis toujours tes commentaires sur ce blog qui est le notre. Cependant je parle de leçon de démocratie dans le sens ou le choix,la volonté du peuple américain a été respecté par tous surtout par les protogonistes qui se sont rapidement ressaisis et ont appeler tous les américains à s’unir face aux défis des temps actuels.Accepter la volonté de la majorité du peuple au détriment de ses intérêts personnels est une vertue que possèdent seulement les adeptes ou les vrais démocrates. Ensuite tous les acteurs ont pleinement joué leur rôle pour la réussite de ce scrutin historique(je pense à la presse,le collège électorale,les diverses commissions électorales et j’en passe).Et bien je trouve que cela devrait servir d’exemple dans tous ces pays où les élections se terminent comme je l’ ai dit plus haut dans « le sang des innocents ». Enfin je pense qu’il est un peu difficile ou pas assez prudent de parler de faiblesse du parti républicain car Obama et les démocrates ont certes remporté la présidentielle et le Sénat mais les républicains gardent tout de même la main sur la chambre des répresentants.
      En tout cas ce fut un plaisir cher ami et à bientôt.

      1. tout de même, il me semble que Obama aura plus de facilités à gouverner dans son deuxième mandat qu’il n’en a eu dans le premier…vu que les républicains n’ont pas atteint une ample majorité au congrès. bon, mais remarquez quand même que mon commentaire s’appliquait aux candidats autodestructeurs présentés par le parti republicain depuis les primaires…salut!!!

        1. Je le pense aussi. Il aura plus de facilité à gouverner compte tenu du fait qu’il a déjà 4 années d’expérience et qu’il n’aura plus à faire certains calculs politiciens de peur de ne pas être réellu. Ils aura les mains un peu plus libres malgré qu’il ne contrôle pas la chambre des representants.J ‘espère qu’il renforcera un peu l’aide américaine à l’Afrique, mais aussi qu’il sera un peu plus ferme face à tous les dictateurs qui s’accrochent encore en Afrique.

  2. SERGE je ne sais pas si vous tenez compte de la définition exacte du terme democratie car je n’ai pas cette impression.
    Par ce que si tu entend les USA c’est cette democratie,l’harmonie, que vous soyez noir,jaune,blanc,hétéro; bisexuel,vous vous sentez bien la bàs. Qui pensait qu’un jour le rêve de Martin Luther King(http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_Luther_King) allait devenir une réalité.
    D’ailleurs l’opposant a reconnu sa défaite;en appelant ses partisants à l’union.
    en faite je te donnne 2 extraits des 2 discours des deux candidats:
    https://www.youtube.com/watch?v=amJkMuq9tPI
    https://www.youtube.com/watch?v=hykaFk4G5F0

    1. En fait, vous avez raison, sur la liberté aux usa… mais la démocratie c’est plus compliqué que les éléments que vous citez. Moi ce qui m’a frappé dans ces élections américaines, c’est la faiblesse des candidats républicains, d’ailleurs plusieurs analystes conservateurs du côté des états unis l’ont aussi remarqué… le parti républicain devra changer substantiellement son discours avant de prétendre rentrer à la maison blanche…

  3. Moi personnellement je suis très ravi du scrutin aux Etats unis.Pour moi,ce pays à encore montrer toute sa grandeur.A mon avis,cette leçon de democratie pourrait être une réference pour d’autres pays de l’Afrique.En ce qui concerne aussi la gouvernance du reélu pour son deuxième mandat,je crois bien la tache lui sera facile car il a une idée du job de président et des défits à relever.Bon courage Mamady tu as une belle plume.

  4. de ce qui est de mon opinion ce scrutin était vraiment très stressant surtout lors des resultats!! j’espère que le president réélu travaillera mieux dans ce nouveau mandat que dans le précédent . bonne chance à lui

  5. Bel article,mon cher Keita.Mais je voudrais apporter un petit rectificatif.Barack Obama est le 44 ème Président et non 45 ème comme écrit dans ton blog.Si Romney avait été élu,il serait le 45 ème. Donc le chiffre n’a pas changé dans la mesure où le 44 ème Président a été réelu. Cette élection est une bonne leçon de démocratie pour les Africains…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *