Génération consciente : le rap comme je l’aime

The Underachievers Source official Facebook
The Underachievers : source official Facebook

Ils n’ont certainement pas encore acquis la stature de Mega star comme Jay z, Kanye West ou encore Lil Wayne, pourtant leurs visions, les messages qu’ils portent haut, celui dont-ils se font porte-parole interpellent à plus d’un titre, de par la précision et la pertinence. Vous l’aurez sans doute compris je parle à une exception près de ces nouveaux venus dans l’univers assez turbulent du « Rap-Game ».

Ces rappeurs font certainement partie de ces artistes qui démontent les préjugés selon lesquels « le rap n’est rien de plus que la musique du diable, de la dérive, de Satan … » et que sais je encore ?

Et oui ces artistes inspirent à travers leur art. Je vous propose cinq titres pour explorer l’univers de quelques uns de ces rappeurs qui font réfléchir; par la pertinence des thèmes qu’ils abordent dans les titres ci-dessous. Êtes vous prêt pour cette nouvelle ballade musicale ? Alors c’est parti …

« The Proclamation » est le cinquième clip vidéo du groupe de rap basé à New York « The Underachievers ». Dans cette chanson que j’aime qualifier subjectivement peut-être, de chef d’œuvre, Issa Dash et AK les deux membres de ce jeune groupe nous amènent dans leur univers. Il est aussi question de transformer les échecs et les douleurs quotidiennes en « énergie positive » et cela même si parfois le reste du monde se débat pour vous mettre « les bâtons dans les roues » et vous persuader que vous ne pourrez rien accomplir de grandiose dans la vie …

http://www.youtube.com/watch?list=RD02DUvFlKfEgpk&v=no0AKCKVd20

Il est certainement l’une des plus grandes révélations de ces trois dernières années dans l’univers du Rap-game américain. Celui dont je vous parle fait partie de cette courte liste de rappeurs qui n’ont pas eu besoin d’un surnom ou encore d’un nom d’artiste puisque, à l’état civil aussi il porte le nom de Kendrick Lamar. Le jeune rappeur de 26 ans, originaire de Compton une banlieue de Los Angeles a déjà à son actif deux albums, et pas moins de six mixtapes. Le titre que je vous propose d’écouter est « No make up ». Dans cette chanson Kendrick Lamar aborde la question des produits cosmétiques qu’utilisent les femmes. Pour lui elles n’ont pas besoin de maquillage et de tous ces artifices pour être « belle » ou « sexy ».

Kendrick Lamar considère les imperfections que les femmes dissimulent à travers leur maquillage comme une bénédiction provenant du paradis. Voici pour vous « No make up » extrait de l’excellent « Section 80 » le premier album de Kendrick Lamar.

La troisième chanson que je vous propose est « Waves ». Elle est extraite de la première mixtape « 1999 » de Joey Badass jeune MC de Brooklyn membre du collectif Pro Era. Joey nous amène dans son univers où la lutte pour gagner le pain quotidien est un véritable combat de titans. Le jeune MC de 18 ans originaire de Brooklyn (New York) a pour ambition d’améliorer les conditions de vie de sa mère qui l’a soutenue dans tout ce qu’il a entrepris jusque là. Dans cette chanson il explique ne pas vouloir voir ses futurs enfants faire les mêmes erreurs que sa future femme et lui ont commis à bas âge.

Je vous propose ensuite le titre « make my » un extrait de l’album « Undun » le onzième de the Roots. Cet album retrace la vie tragique de Redford Stevens un personnage fictif.

Finissons cette ballade musicale comme nous l’avons commencée avec le groupe de rap « The Underachievers » avec le titre « The Mahdi », Les deux jeunes rappeurs de ce groupe nous rappelle la célèbre phrase de Mahatma Gandhi selon laquelle « il faut être le changement que l’on souhaite voir dans le monde »

J’espère que cette ballade musicale vous a fait plaisir. Vos réactions et commentaires sont les bienvenus. A bientôt j’espère.

The following two tabs change content below.
keitamamady
Né en 1990 à Conakry, capitale de la Guinée, je suis étudiant à l’Université Nationale des Mines de Dnipropetrovsk (Ukraine). Passionné de journalisme et d’écriture, j'ai travaillé deux ans comme collaborateur au groupe de presse L’indépendant-le Démocrate. Je suis également le coordonnateur du club RFI d’Ukraine.

5 thoughts on “Génération consciente : le rap comme je l’aime

  1. Bonne presentation, merci pour la promotion que vous faites à la poésie à travers l’expression du Rap. Je ne suis pas de cette génération, mais je trouve que cet art contribu à enrichir la création poètique et l’expression.
    Bcp de courage cher frère de plume

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *